Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Morgane - 3/3 -

Publié le par Perceval

lefay-bydora-curtis-1875- Morgane avec excalibur Morgane avec Excalibur - Lefay bydora curtis-1875

Il est intéressant de constater que la posture rassurante, et maternelle de Morgane, va évoluer vers la figure du pouvoir féminin.

Elle règne sur le Val sans retour, au coeur de la forêt de Brocéliande. « La fée incarne bien la menace d’une femme dominatrice et castratrice et le danger des valeurs féminines » ( Laurence Harf-Lancner) .

Morgane est une  « fée fatale », elle incarne le destin des humains, jusqu'à leur mort ( mort d’Arthur). Morgane, est l'inspiratrice d'un type de récit :

Un mortel, souvent un chevalier, rencontre une fée dont il tombe amoureux et qui va le ravir du monde des humain. Ce passage dans l’Autre monde, celui des fées, le fait quitter un univers régit par les lois féodales pour un espace tout autre. 

Ainsi, c'est la femme surnaturelle qui permet au héros de révéler sa nature humaine. Son véritable pouvoir est de révéler la virilité enfouie. En découvrant l’amour auprès de la fée, le mortel accède au statut d’homme.

La christianisation a diabolisé Morgane, tout comme elle l’a fait de Mélusine. Elle l’a christianisée en sainte Marguerite, représentée « issourt », c'est à dire "sortant" du dragon, comme à Luceram (Alpes Maritimes), ou avec le dragon à ses pieds, le dragon-vouivre symbolisant alors les énergies telluriques. Dans Histoire et Géographie Mythique de la France, Henri Dontenville précise que dans le Queyras « une centaine de sorcières brûlées entre 1428 et 1447 (…) avaient comme prénom Marguerite » (p. 119).

   

Sainte Marguerite sortantdu Dragon: Bnf

Sainte Marguerite sortantdu Dragon: Bnf

Sainte Marguerite se hissant du dragon ( reliquaire ) Eglise de Luceram (06)

Sainte Marguerite se hissant du dragon ( reliquaire ) Eglise de Luceram (06)

Sainte Marguerite fut martyrisée sous le règne de Dioclétien, au IIIe siècle. C'est à la fin du Moyen Âge que son culte devint très populaire et que sa légende s'embellit de nouveaux détails. Marguerite aurait été jetée dans une fosse avec le dragon qui l'engloutit toute vive. Mais par la vertu de la petite croix qu'elle tenait dans la main, le dos du dragon creva et elle sortit indemne

 

Morgane a perduré sous le nom de fée Margot et l’on trouve un peu partout en France des « Caves à Margot », des « chambres de la fée Margot », des « fuseaux de Margot », des « Roche Margot » (id. p. 119).

On identifie parfois Morgane à la déesse Modron des mythes gallois. Celle-ci était la fille du dieu Avallach et la mère de Mabon. On a aussi suggéré certaines similarités entre Morgane et la déesse irlandaise Morrigan.

Cette Morrigan-là est associée à la guerre et survole les champs de bataille en adoptant la forme d'un corbeau. Elle peut se transformer en toute sorte d'animal, en jeune fille ou en vieille sorcière. En Italie, la fée Morgane donne son nom aux îles magiques des fées qui surgissent hors de l'eau, les Fata Morgana. En Bretagne, on nomme ces mirages « le château de Morgane la fée ».

Morgane pardonne à Lancelot - Lancelot 1286 lancelot prend congé de Morgane - Lancelot
Lancelot en prose de 1286 L'épisode du Val sans retour, avec Lancelot et Morgane
Morgane au Chateau du Val sans retour lancelot retourne chez Morgane - Lancelot 1286

Commenter cet article